Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
8 septembre 2013 7 08 /09 /septembre /2013 15:32

Dès ma plus tendre enfance, j'ai appris à étudier, travailler.

A l'école d'abord.

J'étais la petite élève modèle bien sage. Celle qui reste dans son coin.

Ne surtout pas se faire remarquer. Mais toujours bosser.

Devoirs toujours soignés, bouclés.

Et puis avec l'âge, je m'y suis de plus en plus réfugiée.

J'ai découvert que travailler faisait aussi oublier les chagrins et les épreuves.

Et le travail m'a sauvée bien des fois.

Enfin, est venu le temps de l'entrée tant attendue dans le monde professionnel.

Je m'y suis jetée sans limites.

Je pensais travail, vivais travail.

Jusqu'au jour où je me suis mise à souffrir travail...

 

Du jour au lendemain, je n'ai plus pu m'y rendre.

Comme si un câble avait trop chauffé dans ma tête et tout court circuité autour de lui.

L'année qui a suivi a été une des pires de ma vie.

Sans ce travail quotidien, je me suis sentie inutile et inexistante.

Ma vie n'avait plus de sens. Plus de travail donc plus de sommeil ni d'appétit.

Et que des larmes.

Par ici, je n'ai pas voulu faire trop de bruit.

Il y a peut-être eu quelques souffles mais cette étrange honte me rappelait toujours à l'ordre.

Ne te plains pas surtout. Ravale tes larmes et ta souffrance.

N'avoue pas trop ce que tu crois être une faiblesse.

 

DSCN2891.JPG

 

Et puis finalement, cette pause m'a appris à commencer à vivre vraiment.

A prendre du temps pour moi.

A respirer.

Ecouter mes envies profondes.

Prendre de la force pour avoir le courage d'être libre et de n'appartenir à personne. Et surtout pas au travail.

Il y a une semaine encore, ma rentrée s'annonçait sous pression.

S'ensuivaient trois jours de larmes et d'insomnies. Manque d'appétit.

Et le retour de cette prison construite au fond de ma tête depuis l'enfance.

J'ai failli replonger dans mes travers.

Parce que sans affectation.

Oui, juste à cause de ces deux mots. SANS AFFECTATION.

Suite à cette première semaine d'attente désespérée après ce travail dans lequel je veux me reconnaître mais qui ne me reconnaît pas, j'essaie de me raisonner et de reprendre des forces.

 

Oui, je suis toujours une prof sans affectation.

Mais je suis aussi une fille. Une enfant. Une femme. Une fiancée. Une amie. Une collègue. Une camarade. Une psy à ses heures. Une lectrice. Une cuisinière. Une rêveuse. Une shoppeuse. Une danseuse. Une future maman. Une cousine. Une nièce. Une belle-fille. Une belle-soeur. Une patiente. Une cliente. Une blogueuse...

 

DSCN2886.JPG

 

DSCN2889.JPG

 

Je reste libre de mes choix.

Je peux toujours décider de ma vie.

Accepter ou refuser. Même une affectation.

Je suis maîtresse de ma propre vie avant tout.

 

J'aime enseigner. Je le sens au plus profond de mon coeur.

Mais pas à n'importe quel prix. Pas au prix de ma vie, mon sommeil, ma santé, mon appétit...

Si je dois changer de système alors je le ferai. Pour ne plus subir.

Et je trouverai enfin le chemin où je ne confondrai plus ma vie et mon travail.

Où je n'aurai plus peur.

Où je serai Moi d'abord.

 

DSCN2888.JPG

 

Aujourd'hui, j'avais envie d'être ici avec vous.

Avec ce corps imparfait qui parfois s'épuise et s'oublie encore.

Aujourd'hui, à cette heure, cette minute, cette seconde, cet instant où vous me lisez, je suis aussi une blogueuse mode qui se confie et vous remercie !

 

DSCN2893.JPG

 

DSCN2895.JPG

 

Sweat - Bel Air (déniché sur le vide dressing de Coline)

Short oversized - Ebay

Collants - Gambettes box

Chaussures - Kickers

Headband - Adéli Paris

Foulard - Best Mountain via Monshowroom

Bracelets - perso, Shirley Dom et Elodie Truc Paris

Bague de phalange - H&M

Bague Coline x Gemmyo

 

 

 

 

 


 

 

A bientôt !

Partager cet article

Repost 0
Published by Mlle macaron - dans Avec mon coeur
commenter cet article

commentaires

Girlsnglitter 08/09/2013 22:52

Je viens régulièrement lire ton blog, j'ai beaucoup de plaisir à te lire, à découvrir ton univers.
Je ne commente pas souvent, c'est peut-être même la première fois, mais ton billet me touche.
J'ai la même profession que toi et même si j'ai beaucoup de plaisir à être dans ma classe, tout ce qu'il y a autour ne me convient pas.
Je ne me sens pas reconnue et pire, je me sens dévalorisée. Alors je me cherche, je cherche autre chose à faire de ma vie.
C'est sans doute en oubliant aussi que le travail n'est pas la vie.
Il y a autour de nous des choses et des gens bien plus importants.
J'espère que tu auras vite une affectation et que tu trouveras ton équilibre entre le boulot et ta vie.
Plein de bisettes!

Mlle macaron 09/09/2013 16:01



Merci, ton message me touche beaucoup ! Je sais que je ne suis pas la seule à vivre ce métier de cette façon. C'est à croire que parfois, ils le font exprès pour nous tester et nous en
dégouter... Moi aussi, je n'y trouve plus de valorisation et de reconnaissance : les yeux des enfants ne me suffisent plus et ça me rend tellement triste d'en être arrivée là alors que je croyais
si fort en ce métier... Mais ce métier n'est pas une fin en soi. Il y a sûrement autre chose qui m'attend quelque part et qui me rendrait plus heureuse. J'ose le croire ! Et je te souhaite de
trouver une de ces voies de tout coeur !


Bisous et n'hésite pas à repasser par ici si tu as besoin !

Chibi 08/09/2013 20:27

Oh bon sang, j'ai cru que tu écrivais pour moi au début. J'ai quasiment toujours vécu pour le travail et l'école aussi. Et encore beaucoup aujourd'hui: mes études sont ma priorité et mon chéri le
vit mal des fois. Mais j'adore aussi ce que je fais, j'adore avoir des petits ados en classe et qu'on apprenne des trucs, me démener jusqu'à 1h du mat' pour faire des collages et des outils à
utiliser avec eux en classe quand je suis en stage. Et voir que ça les amuse et qu'ils apprennent en prime, ça n'a pas de prix.
Alors je comprends parfaitement ton sentiment d'inutilité si tu ne peux pas faire ça. J'ai peur de ne pas trouver de travail l'an prochain (en Belgique, il faut démarcher le plus tôt possible pour
trouver un job', dans le plus d'écoles possibles) et je vais donner le paquet cette année pour que mon diplôme soit un max' différent de celui des autres avec des mentions et puis mon expérience au
Bénin ou encore le tutorat. Bref, je m'égare. Mais je pense fort à toi et j'espère que tu vas finir par être appelée, un matin vers 7h30 par une école qui aura besoin d'un enseignant parce que
madame unetelle s'est cassée la jambe (dommage pour elle) et que la directrice a appris que tu étais dispo et compétente ♥

Oh et puis tu as une bouille magnifique et tu ES parfaite ♥ ♥ On l'est tous, chacun à notre façon :)

Gros câlin me belle ♥ ♥ ♥

Mlle macaron 09/09/2013 15:55



Merci, merci, merci ma Chibi ! Je suis sûre que nous aurions pu être de "vraies" amies si nous nous étions connues à l'école ou ailleurs ..! Je sens aussi souvent qu'on se ressemble... Je suis
sûre que tu trouveras un bon job, en tout cas tu le mérites et tu fais tout pour que ce soit le cas ! Mais ça ne dépend pas seulement de nous. Comme tu le dis, il faut donner le paquet, s'en
donner les moyens et avoir un peu de chance aussi. Surtout, ne t'y oublie pas complètement parce que la fatigue nous rattrape très vite ensuite malgré la toute la passion qui peut nous animer au
départ... C'est ce que j'ai tellement de mal à accepter aujourd'hui : ce conflit entre mon amour du métier et les valeurs terribles du système et du cadre dans lequel je dois l'exercer au
quotidien... ça ne colle pas. Je voudrais tellement pouvoir m'épanouir en faisant la même activité mais dans un autre contexte !


Je rêve... Mais j'espère que mon rêve finira par devenir réalite !


Je te souhaite le meilleur et je te fais un câlin aussi !

Isfah/Mag.H 08/09/2013 17:10

Quel bel article, quel bel hommage à la liberté d'être soi!
Je te souhaite plein de courage dans l'épreuve que tu traverses et espère que tu parviendras à être sereine et sourire de nouveau à l'idée d'enseigner, de faire ce pour quoi tu sais que tu es
faite!
Très jolies photos pleine de pudeur et de douceur!
Merci de nous avoir confié ceci!

Mlle macaron 09/09/2013 15:45



Merci , merci, merci ! Pour ce mot si touchant et ta présence toujours bienveillante

Petite Robe Noire 08/09/2013 16:15

Mon petit Macaron, je venais une fois de plus lire tes articles que j'adore et te faire bisquer avec ma bague Marc Deloche Bébé (oui oui bébé hihihi) et mon nouveau sac à tomber Vanessa Bruno (pas
le cabas à paillettes, hein, mieux bien mieux et plus original, marron et roooseeee) et puis je tombe sur ce billet. Je crois en toi mon Macaron. Il te faudra le temps qu'il te faudra, encore un
peu de force et d'énergie mais tu as l'intelligence de celles trouvent leur chemin. Tu as su créer une voix ici. Tu trouveras ta voie également. Je t'embrasse bien fort!

Mlle macaron 09/09/2013 15:43



Merci ma petite robe noire préférée !

Présentation

  • : Le blog de Mlle macaron
  • Le blog de Mlle macaron
  • : J'aime les chiens (mais plus particulièrement le mien...), les macarons (forcément...), les mots doux, les bisous, l'école (bah oui, je suis "maîcresse"...), les sacs, les chaussures, les bijoux, me maquiller, faire du shopping, prendre des bains, dormir tard, manger chinois, lire, écrire, traîner en chaussettes le week-end, danser, aimer, vivre... (et tout ça en vrac ici !) Bienvenu(e)s !
  • Contact

En ce moment je lis

                            nymphéas noirs

Recherche

Hellocoton

Ma Page sur Hellocoton

Retrouvez Mlle macaron sur Hellocoton

Suivez-moi aussi sur :

 

instagram facebook-logo.jpg

Ma chaîne

logo-youtube.jpg

Me contacter

mllemacaron@voila.fr

Ceci est un blog Zéro Carbone

bonial – horaires et promos – moins de co2